Comme dans toutes les périodes d’instabilité majeures de notre histoire, la nécessité de repenser notre rapport au monde et le désir de poser un regard neuf sur notre temps se manifestent. Au milieu des obscurantismes, de nouvelles manières de penser, de créer, de regarder apparaissent néanmoins, collectivement et individuellement. Aujourd’hui, c’est une cartographie du réel inédite, polyphonique, qui prend forme dans ce septième numéro de RadaЯ. Il invite à tendre l’oreille, à prêter attention aux multiples itinéraires de vies qui se croisent, se chevauchent à l’infini. Se resituer, construire de nouveaux refuges, partager, apprendre et transmettre : ces histoires que nous vous présentons sont autant d’invitations à imaginer de nouveaux « arts de vivre », conscients et responsables les uns des autres.