Troisième édition du Congrès international de la théorie de l’action conjointe en didactique : état des lieux et avancées depuis la première édition

p. 306-308

Index

Topic index

Annonce de colloque

Text

  • Facsimile (PDF – 363k)
  • XML TEI

La troisième édition du Congrès international de la théorie de l’action conjointe en didactique (TACD) aura lieu à Brest du 7 au 9 novembre 2023. Créé en 2019 à l’initiative du Collectif Didactique pour enseigner, qui regroupe des chercheurs travaillant cette théorie au sein du séminaire « Théories de l’action et action du professeur » (séminaire fondé en 2001 à l’IUFM de Bretagne par Gérard Sensevy), ce congrès bisannuel rassemble plus de cent participants, représentant une dizaine de pays différents.

La première édition1, La TACD en questions, questions à la didactique (Rennes, 25 au 27 juin 2019) a travaillé à un approfondissement de la théorie de l’action conjointe en didactique (TACD), mais aussi à son ouverture, avec pour ambition de faire avancer cette théorie à la fois au sein de la didactique et des sciences de l’éducation, mais aussi plus généralement, d’étendre ses liens avec les autres sciences de la culture. Pour cela, l’édition 2019 proposait de questionner la TACD sur ses notions, ses méthodes, les thèmes qu’elle aborde plus particulièrement et sa façon de les travailler au contact des professionnels de l’éducation.

La deuxième édition2, pilotée depuis Nancy les 29 et 30 juin 2021, s’est déroulée principalement en distanciel en raison du contexte sanitaire lié à la pandémie du Covid 19. Cette édition a été consacrée à l’approfondissement de quatre axes de recherche qui se sont dégagés de la précédente édition. En questionnant plus particulièrement les conditions de la reconstruction de la forme scolaire d’éducation (thème central de l’édition 2021), le congrès de Nancy avait pour ambition d’interroger la TACD sur sa contribution aux réflexions sur ce thème dans le contexte éducatif actuel, tout en s’intéressant aux évolutions du système éducatif et des pratiques d’enseignement-apprentissage. Le premier axe, les notions centrales de la TACD, a approfondi le travail sur les « notions-modèles » de la TACD, entrepris lors de la première édition. L’axe 2, les méthodes de la TACD, visait à questionner de nouveaux « territoires » méthodologiques et contextes d’analyse en TACD, en lien notamment avec la question de la preuve. L’axe 3 visait à comprendre ce qui, dans l’action conjointe professionnels-chercheurs, peut permettre de mieux comprendre les pratiques éducatives et les conditions de leur amélioration dans une logique de coopération, notamment au sein des ingénieries coopératives. L’axe 4, la TACD et l’exploration de nouveaux territoires, cherchait quant à lui à explorer de nouvelles questions éducatives dans différents contextes d’enseignement-apprentissage, en lien avec l’actualité éducative et les problèmes qu’elle soulève, de manière à questionner les enjeux actuels et futurs de la TACD.

La troisième édition3 propose un format hybride (présentiel à Brest et distanciel) sur quatre demi-journées, du 7 au 9 novembre 2023. Cette édition approfondit la question de la coopération et des dispositifs de coopération, thématique centrale lors des deux précédentes éditions (regroupant la majorité des communications). L’axe 1 du congrès aborde les formes générales, biologiques et anthropologiques, de la coopération dans des domaines relatifs aux sciences de la nature et aux sciences de l’homme et de la société : par exemple, la biologie, l’archéologie, l’agronomie, l’écologie, l’éthologie, l’anthropologie, l’économie, l’archéologie, le droit, etc. Une attention importante est accordée dans cet axe aux liens entre coopération, enseignement et apprentissage, dans une perspective anthropologique notamment développée par Michelle Ann Kline4 (passée de l’université de Californie, Los Angeles, à l’université de Brunel, Londres – conférencière d’honneur lors de cette troisième édition du Congrès TACD) en théorie de l’évolution culturelle des apprentissages sociaux au sein des différentes sociétés humaines. Cette question rejoint celle de l’évolution historique de la coopération dans la vie sociale et politique, approfondie par l’axe 2 autour des questions d’éducation. Cet axe mobilise notamment des travaux en histoire politique et sociale de la coopération, ainsi qu’en philosophie politique de la coopération, (e.g. Fischbach, 20155). Diverses formes de coopération y sont abordées, allant par exemple du mouvement ouvrier aux essais contemporains d’institutions de collectifs émancipateurs. Cette question de l’émancipation en éducation, au cœur du projet politique de la TACD, sera abordée par un autre invité d’honneur : Bruno Frère6 (université de Liège), philosophe et sociologue, suite à la parution en 2022 aux éditions du Seuil de son ouvrage La fabrique de l’émancipation, co-écrit avec Jean-Louis Laville. Tout comme lors des précédentes éditions, un axe réunit chercheurs et professionnels de l’éducation autour du thème des dispositifs de coopération pour la transmission, la transformation, et l’éducation (axe 3), qu’ils mettent en œuvre et étudient dans une perspective coopérative, afin notamment de contribuer à une reconstruction de la forme scolaire et de la forme d’éducation, autre thème qu’il s’agit de continuer à travailler, dans la continuité de l’édition précédente.

Cet aperçu donne à voir comment un programme de recherche en TACD se construit au contact de différentes approches et de différents collectifs de chercheurs et professionnels de l’éducation, irriguant plus particulièrement les réflexions sur la façon dont les coopérations entre les différents acteurs de l’éducation peut alimenter les travaux en éducation, que ce soit en TACD, en didactique ou plus largement en sciences de l’homme et de la culture.

1 https://tacd-2019.sciencesconf.org/

2 https://tacd-2021.sciencesconf.org/

3 https://tacd-2023.sciencesconf.org/

4 https://www.michelleakline.com/

5 Fischbach, F (105). Le sens du social : Les puissances de la coopération. Lux Éditeur.

6 https://orbi.uliege.be/ph-search?uid=u029885

Notes

1 https://tacd-2019.sciencesconf.org/

2 https://tacd-2021.sciencesconf.org/

3 https://tacd-2023.sciencesconf.org/

4 https://www.michelleakline.com/

5 Fischbach, F (105). Le sens du social : Les puissances de la coopération. Lux Éditeur.

6 https://orbi.uliege.be/ph-search?uid=u029885

References

Bibliographical reference

Maël Le Paven Jarno, « Troisième édition du Congrès international de la théorie de l’action conjointe en didactique : état des lieux et avancées depuis la première édition », La Pensée d’Ailleurs, 5 | 2023, 306-308.

Electronic reference

Maël Le Paven Jarno, « Troisième édition du Congrès international de la théorie de l’action conjointe en didactique : état des lieux et avancées depuis la première édition », La Pensée d’Ailleurs [Online], 5 | 2023, Online since 20 octobre 2023, connection on 22 mai 2024. URL : https://www.ouvroir.fr/lpa/index.php?id=375

Author

Maël Le Paven Jarno

Maître de conférences en sciences de l’éducation et de la formation, université de Bretagne Occidentale. Collectif Didactique pour enseigner.

Author resources in other databases

  • ORCID